Langue :

Suivez nous sur

flux rss

Flux RSS  

d l m m j v s
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 

Célébration de la Journée Mondiale de la Lutte Contre la Désertification et de la Sècheresse à M'sila

date evenement: 
17 Juin 2021
image evenement: 
DGF Journée Mondiale de la Lutte Contre la Désertification

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dégradation et la stérilité des terres entraînent inévitablement le déclin et la transformation des espaces naturels, et entrainant une augmentation des émissions de gaz à effet de serre et l’appauvrissement de la biodiversité. Un tel changement entraine également la réduction du nombre des espaces sauvages qui nous protègent contre la transmission de zoonoses comme la COVID-19, et aussi une moindre protection contre les phénomènes climatiques extrêmes tels que les sécheresses, les inondations et les tempêtes de sable et de poussière.

Dans le monde entier, de plus en plus de voix s’élèvent en faveur d’un rétablissement plus écologique face à la pandémie de COVID-19. Une telle reprise contribuerait à la résilience des économies. Elle déclencherait une action forte et urgente en faveur de la lutte contre le changement climatique. Elle permettrait d’inverser les phénomènes de dégradation de l’environnement et de perte de la biodiversité qui sapent les moyens de subsistance de nos sociétés et augmentent le risque de futures pandémies.

Quel est le thème du 17 juin de l’année 2021 ? que signifie-t-il ?

Cette année, le 17 juin, Journée internationale de lutte contre la désertification et de la sécheresse sera célébrée sous le thème : « Restauration. Terres. Reprise. » pour envoyer un message fort : investir dans des terres saines dans le cadre d'une reprise verte est une décision économiquement judicieuse, non seulement en termes de création d'emplois et de rétablissement des moyens de subsistance, mais aussi pour protéger les économies des futures crises causées par le changement climatique et la perte de la biodiversité, et pour accélérer la réalisation des 17 objectifs du développement durable.

Ainsi, la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse ambitionne à mobiliser l’ensemble des efforts en faveur de la protection et de la restauration des écosystèmes naturels dans le contexte du rétablissement face à la crise sanitaire.

Qu'est-ce que la Journée de la désertification et de la sécheresse ?

La Journée de la désertification et de la sécheresse a été officiellement déclarée par l'Assemblée générale des Nations Unies « Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse » (résolution A / RES / 49/115).

Les objectifs de la Journée de la désertification et de la sécheresse sont les suivants :

- Sensibiliser le public aux problèmes ;

- Faire savoir aux gens que la désertification et la sécheresse peuvent être combattues efficacement, que des solutions sont possibles et que les principaux outils pour atteindre cet objectif résident dans une participation et une coopération communautaires renforcées à tous les niveaux ;

- Renforcer la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification dans les pays qui connaissent une grave sécheresse et / ou désertification, en particulier en Afrique.

Pourquoi observons-nous la Journée de la désertification et de la sécheresse ?

Comment la désertification nous affecte-t-elle ? Peu importe où nous vivons, les conséquences de la désertification et de la sécheresse nous concernent. Dans le monde, 23% des terres ne sont plus productives. 75% ont été transformés de leur état naturel, principalement pour l'agriculture. Cette transformation de l'utilisation des terres se produit à un rythme plus rapide qu'à tout autre moment de l'histoire de l'humanité et s'est accélérée au cours des 50 dernières années. Les scientifiques disent que l'évolution d'un état à l'autre est si rapide que le processus n'est observable que sur de très courtes périodes.

Tout le monde doit savoir que la désertification, la dégradation des terres et la sécheresse (DDTS) ont des effets directs et néfastes sur leur vie quotidienne et que les actions quotidiennes de chacun peuvent soit contribuer, soit aider à lutter contre la DDTS.

Où en sommes-nous ?

Près des trois quarts des terres libres de glace de la planète ont été transformées, principalement dans le but de répondre à la demande de denrées alimentaires, de matières premières, et d’établissements humains ;

- La dégradation des terres a des répercussions négatives sur le bien-être d’au moins 3,2 milliards de personnes ;

- La modification dans l’utilisation des terres est le principal facteur de transmission des maladies infectieuses émergentes chez l’homme, dont 60 % sont zoonotiques ;

- Près d’un million d’espèces sont menacées d’extinction, les modifications dans l’utilisation des terres en sont l’une des causes principales ;

- La dégradation des terres est une occasion manquée de séquestrer massivement le carbone. Si les êtres humains continuent d’émettre des gaz à effet de serre au rythme actuel, la température mondiale augmentera de plus de 1,5 degré Celsius dans les décennies à venir.

Solution :

D’ici à 2030, il est estimé que la restauration de 350 millions d’hectares d’écosystèmes dégradés permettrait de séquestrer jusqu’à 26 gigatonnes de gaz à effet de serre de l’atmosphère – soit près de la moitié des émissions mondiales en 2019 – et de ramener 9 000 milliards de dollars US en services écosystémiques.

La Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, qui commence cette année, est l’occasion d’intensifier et d’étendre ces efforts afin de prévenir, de stopper et d’inverser les phénomènes de perte et de dégradation des écosystèmes dans le monde entier.

Face à cette ambition, l’Algérie prend des mesures concrètes pour traiter la terre comme un capital naturel limité et précieux, et donner la priorité à sa santé dans le cadre du relèvement face à la crise sanitaire, et à concentrer ces efforts en faveur de la restauration des terres pendant la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes.

Pour ce faire, elle favorise l’encouragement de l’agriculture familiale, l’attribution des concessions agricoles, le développement des espèces résistantes à la sécheresse, l’élaboration  d’un plan national de lutte contre la sécheresse, la restauration à grande échelle des paysages dégradés notamment par les feux de forêts par des plantations continues en encourageant les privés d’investir dans la restauration des terres, ou l’année 2020 a connu le lancement d’un grand programme de reboisement de 43 millions de plants sous le slogan : « un arbre pour chaque citoyen ».

Et en 2021 le lancement de « l’initiative pour la restauration du barrage vert » sous le thème : « Restauration du barrage vert pour une population en bonne santé qui sera mise en œuvre sous forme de projet de développement local sur une zone d’intervention de 4,7 millions d’ha (13 Wilayas-173 communes-1200 localités dont 905 zones d’ombre), pour la période de 2022-2035.

A cet effet, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à travers la Direction Générale des Forêts en tant que point focal de la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification en Algérie, célèbre à l’instar des autres pays du monde le 17 juin 2021 qui coïncide avec les 25 années de la ratification de ladite convention en janvier 1996.

En cette occasion elle organise à l’échelle nationale des journées d’étude intitulée « bilan et perspectives », sous la présidence des Walis, en présence des secteurs clefs qui œuvrent dans la lutte contre la désertification, les chercheurs, les investisseurs, la société civile, les éleveurs…évènement à médiatiser.

Cet évènement sera l’occasion de :

- Inventorier et de mettre en débat tous les efforts fournis par tous les secteurs pour faire face à ce fléau, qui est défini comme un risque majeur dans l’article 10 de la Loi n° 04-20 du 25 décembre 2004 relative aux risques majeures ;

- De présenter des expériences de projets réussis dans le domaine de la restauration de terres menés par des forestiers, agriculteurs, privés, associations ou autre…

- Proposer la nouvelle vision pour lutter contre la désertification et la sécheresse au niveau local ;

Voir la rubrique "Avis et communiqué"

Téléchargements:

Spot de la journée