Langue :

Suivez nous sur

  •  
  •  
  •  
  •  

flux rss

Flux RSS  

Protection et conservation du patrimoine

Objectif

Le domaine des écosystèmes naturels à pour objectifs la préservation et la conservation des ressources naturelle, et qui s’articule sur deux thématiques importants, notamment la :

  • Promotion et gestion des Espaces Naturels et des Aires Protégées.
  • Protection et gestion de la biodiversité.

Les effets attendus de la mise en œuvre des objectifs de ce domaine d’intervention se résument comme suit :

  • L’actualisation des connaissances sur l’état de la biodiversité, la typologie des habitats naturels, la flore et la faune sauvages ainsi que leur statut, les mesures de conservation, de protection et d’exploitation durable des ressources biologiques ;
  • La gestion durable des aires protégées et des zones humides, impliquant durablement les populations riveraines par l’amélioration de leurs conditions de vie;
  • Le développement durable de l’écotourisme ;
  • la consolidation et l’amélioration des capacités de production de gibier et la qualité cynégétique des espèces produites ;
  • la gestion durable de la chasse et l’amélioration des potentialités des secteurs cynégétiques ;

Protection et gestion de la biodiversité (flore et faune sauvages) :

Améliorer la connaissance sur le patrimoine naturel pour assurer une gestion efficace et durable par des inventaires floristiques et faunistiques adéquat ;

Promotion et gestion des espaces naturels et aires protégées

 

Les aires protégées

Préserver in situ la biodiversité et les écosystèmes uniques des aires protégées par la planification d’actions de conservation, d’écodéveloppement, d’éducation environnementale et d’initiation à la recherche scientifique, et ce dans un plan de gestion institué par la loi sur les aires protégées dans le cadre du développement durable ;

Valorisation nationale et internationale des zones humides

Il s’agit de la gestion durable et multisectorielle des zones humides à travers les plans de gestion intégrée élaborés en concertation avec tous les acteurs gestionnaires et utilisateurs de ces espaces précieux et fragiles, de classer les sites qui remplissent les conditions sur la Liste Ramsar des zones humides d’importance internationale, conformément à la convention Ramsar ratifiée par l’Algérie en 1982 et en aires protégées selon les catégories de classification de ladite loi.