Langue :

Suivez nous sur

flux rss

Flux RSS  

Chasse et développement cynégétique

 

  1. Avec une superficie vaste de 2.381.741 km2, l’Algérie est caractérisée par la diversité de son climat et de ses écosystèmes, renfermant ainsi d’énormes potentialités de faune sauvage, notamment endémiques à la région africaine. Elle recèle également un fort potentiel cynégétique dont des espèces de gibier méditerranéennes et de nombreuses autres espèces africaines.

 

  1.  
  2.  
  3.  
  4.  
  5.  
  6.  
  7.  
  8.  
  9.  
  10.  
  11.  
  12.  
  13.  
  14.  
  15.  
  16.  
  17.  
  18.  
  19. Cependant, certaines espèces ont connu une très grande régression, d’autres sont devenues de plus en plus rares et d’autres ont disparu. Cette situation a nécessité de mettre en œuvre une politique pour leur conservation, basée sur une législation spécifique et un programme d’actions assurant leur préservation et leur développement, ainsi que la mise en place des règles d’une gestion durable du patrimoine cynégétique, en impliquant toute les parties prenantes.

 

 

  1. C’est dans ces perspectives que la Direction Générale des Forêts, par le biais de ses structures spécialisées, notamment les trois centres cynégétiques (Réghaïa, Zéralda, et Tlemcen) et les quatre Réserves de chasse (Mascara, Djelfa, Zéralda et Tlemcen), a initié un programme portant sur la réhabilitation des espèces animales menacées de disparition en application de la loi n° 06-14-du 14/11/2006 relative à la protection et la préservation de certaines espèces animales menacées de disparition et la gestion de la chasse et des activités cynégétiques, en application de la loi n°04-07 du 14 Août 2004, relative à la chasse.
  2.  
  3.