Langue :

Suivez nous sur

flux rss

Flux RSS  

La biodiversité et les aires protégées

Présentation

  • Thématique

Actualites

  • Actualites
  • Actualites
  • Actualites

Evenement

  • Evenement
  • Evenement
  • Evenement

Liens utiles

  • Liens utiles
  • Liens utiles
  • Liens utiles
  • Liens utiles

Mediaroom

  • Mediaroom
  • Mediaroom
  • Mediaroom
  • Mediaroom
  • Mediaroom
  • Mediaroom
  • Mediaroom

Telechargement

  • Telechargement
  • Telechargement
  • Telechargement
  • Telechargement

Thématique

  • L’Algérie est caractérisée par une diversité biologique remarquable liée à la diversité de son climat, de sa géomorphologie et de ses écosystèmes.

    Certains écosystèmes présentent un intérêt particulier en termes de biodiversité de richesse paysagère et culturel.

    En Algérie, la conservation des espèces et des habitats a commencé dès les années 70, cet intérêt accordé à la protection de l’environnement a amené notre pays à créer des aires protégées.

    L’administration forestière, procède au classement des écosystèmes en aires protégées en s’appuyant sur des textes nationaux et des conventions et accords internationaux que l’Algérie a ratifié en matière de protection et de préservation des ressources naturelles.

    La Direction Générale des Forêts (DGF), sous tutelle du ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche (MADRP), dotée des attributs de puissance publique, gère et administre un patrimoine forestier de 4,7 millions d’hectares et un patrimoine alfatier de 3 millions d’hectares, qui constituent la composante essentielle de la nature, englobant une grande partie de la faune et la flore sauvages du nord et des milieux steppiques;

    Aujourd’hui, l’Algérie compte 3 types d’aires protégées :

    • les parcs nationaux
    • les réserves de chasse
    • les réserves naturelles
    • les zones humides

     

    Parcs nationaux 

    Aujourd’hui l’administration forestière compte 8 parcs nationaux au Nord du pays d’une superficie totale de 165 362 ha, qui relèvent de la tutelle du Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche (MADRP). Il s’agit de Djurdjura, Chréa, El Kala, Gouraya et Taza, Belezma, Théniet El Had et Tlemcen.

    Parmi les huit parcs nationaux sept sont classés Réserves de Biosphères (MAB), sauf le parc de Tlemcen est en cours de classement.

     

    Zones humides 

    En Algérie, les zones humides représentent un patrimoine naturelle où l’eau est le facteur déterminant ces écosystèmes sont indispensables, voire vitales, en raison des services écosystémiques qu’elles procurent. Réservoir d’eau douce dans un pays au climat sec et à la sécheresse récurrente et plus ou moins intense, les zones humides sont, en effet, d’un apport important en biens et services liés à la biodiversité, permettent de maîtriser les crues, rechargent les nappes souterraines et concourent à l’atténuation des effets du changement climatique.

Actualites

  • 31 Janvier 2017
    A l’occasion de la journée mondiale des zones humides, célébrée le 2 février de chaque année; la Direction Générale des Forêts sous le patronage de Monsieur le Ministre de l’Agriculture du Développement Rural et de la Pêche, organise cet évènement, au niveau de la wilaya d’El Oued. Cette journée sera aussi célébrée par les conservations des forêts, parcs nationaux, centres cynégétiques et réserves de chasse à travers l’ensemble des wilayas du pays en collaboration avec les partenaires locaux ainsi que le mouvement associatif. Pour cette année 2017, le thème retenu par la Convention de Ramsar est intitulé : « Les zones humides pour la prévention des risques de catastrophe ».
    >
  • 10 Janvier 2017
    Chaque hiver les oiseaux d'eau qui fréquentent les zones humides sont dénombrés à travers le monde. Cette année les dénombrements vont couvrir la totalité des zones humides de l’Algérie par le Réseau National des Observateurs Ornithologues Algériens (RNOOA).
    >
  • 28 Mai 2017
    Dans le cadre des activités du Réseau National des Observateurs Ornithologues Algériens (RNOOA), la direction générale des forets lance à travers ses structures décentralisées (Conservations des forêts parcs nationaux, centres cynégétiques et les réserves de chasse une campagne de recensement des oiseaux d’eau nicheurs, durant le mois de mai 2017.
    >

Evenement

  • Oiseaux migrateur
    Célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs-2018 « Unissons nos voix pour la conservation des oiseaux » Sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche, la Direction Générale des Forêts organise au niveau du lac de Réghaia (wilaya d’Alger), les festivités liées à la journée mondiale des oiseaux migrateurs, qui sera célébrée le 10 mai prochain sous le thème « unissons nos efforts pour la conservation des oiseaux ».
    10 Mai 2018
    >
  • Célébration de la journée mondiale des zones humides 2 février 2017
    02 Février 2017
    >
  • Lancée en 2006, la Journée mondiale des oiseaux migrateurs est une campagne de sensibilisation organisée le 10 mai de chaque année, en soulignant le besoin de protéger les oiseaux migrateurs et leurs habitats. Cette Journée est organisée conjointement par les Secrétariats de la Convention sur la Conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) et l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA), deux traités internationaux sur la vie sauvage administrés par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE). L’édition de cette année 2017, s’intitule « Respectons la planète, pour les oiseaux migrateurs et pour les hommes : Leur Avenir est Notre Avenir». Cette thématique nous permettra de souligner la nécessité d’un développement durable au profit de la faune sauvage et pour les humains.
    10 Mai 2017
    >

Liens utiles

Mediaroom

  • Tlemcen

  • Mascara

  • Journée internationale des forêts

  • Célébration de la Journée mondiale des zones humides - 2017

  • Régénération du cèdre

  • Mascara

  • Oiseaux Migrateurs

Telechargement